Close

Aperçu des expositions

La Suisse des années 1960 : Le concubinage est interdit. Dans les restaurants, les hommes aux longs cheveux ne sont pas servis. Les femmes n’ont pas le droit de vote et ne sont pas éligibles. La mentalité étriquée de l’après-guerre devient insupportable pour beaucoup.

 

Quand la vague contestataire gagne le monde occidental, l’ambiance est déjà tendue dans la jeune génération. À Paris, Washington, Berlin et Londres, mais aussi dans les villes de Suisse, on se rebelle contre les normes et les valeurs dominantes. Les manifestants exigent que soit mis un terme à la guerre du Vietnam, ils revendiquent l’égalité entre hommes et femmes, un droit d’intervention, plus de solidarité. Le mouvement atteint son point culminant en 1968.

 

Ceux qui étaient là s’en souviennent. Dans l’exposition, des témoins de l’époque racontent leurs expériences personnelles. Car « 1968 », cela évoque beaucoup de choses : les protestations contre la guerre du Vietnam, les émeutes du Globus à Zurich, les manifestations antifranquistes et antimilitaristes à Genève. Mais aussi la « Junkere 37 » à Berne, la Kunsthalle emballée, le concert des Rolling Stones au Hallenstadion à Zurich et les communautés de marginaux loin des grandes villes.

 

« 1968 », c’est plus qu’une simple date. C’est le symbole même du bouleversement social qui s’est produit entre le milieu des années 1960 et le milieu des années 1970. L’exposition étudie cette période agitée et les traces qu’elle a laissées jusqu’à nos jours.